Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 09:03

110214201606330 18 000 apx 470

L'instruction de l'affaire Thierry Morfoisse redémarre.

 

Les parents du chauffeur décédé en juillet 2009 à Binic, après avoir déversé des bennes d'algues vertes en putréfaction, ont été reçus, hier, à Paris par la juge chargée du dossier. De nouvelles investigations vont être menées dans les semaines à venir.


Claude et Jeanne Morfoisse sont soulagés. La crainte d'un non-lieu qui semblait devenir inexorable s'est éloignée. L'espoir de voir aboutir leur plainte contre X pour homicide involontaire, déposée en avril 2010, subsiste. Hier après-midi, pendant une heure et quart, les parents de Thierry, ce chauffeur de 48 ans mort d'un infarctus, au pied de son camion, le 22 juillet 2009, à Binic, ont été auditionnés par Aurélie Reymond. La cinquième juge d'instruction chargée du dossier depuis le début de l'affaire.

« Des lumières nouvelles se sont allumées »

Au cours de cet entretien, la magistrate du pôle santé publique de Paris leur a annoncé que de nouvelles investigations allaient être menées dans les semaines à venir. Une excellente nouvelle pour la famille. « Des lumières nouvelles se sont allumées aujourd'hui. Nous pouvons dire merci au Dr Lesné, dont le travail semble avoir donné des éléments nouveaux à l'instruction », se félicite l'écologiste André Ollivro, membre du comité de soutien des Morfoisse. « Nous avons effectivement communiqué à la juge le rapport du Dr Lesné qui va être étudié de près », ajoute Claude Larzul, l'avocat des parents de Thierry Morfoisse. Il y a quinze jours (Le Télégramme du 11 avril), l'ancien chercheur du CNRS a, en effet, rendu publiques ses recherches. Un travail dont la conclusion est claire : l'hydrogène sulfuré (gaz hautement toxique produit par les algues vertes en putréfaction) est de façon quasi certaine à l'origine de la mort de Thierry Morfoisse. « L'infarctus du myocarde est une complication classique des intoxications à l'H2S. Tout le monde sait ça », affirmait, le 10 avril dernier, le chercheur rennais.

« L'enquête avance lentement mais dans le bon sens »

Son dossier, déposé hier sur le bureau de la juge, contredit un autre rapport de trois experts, commandé par le précédent juge d'instruction en charge du dossier. Selon eux, « la preuve toxicologique d'une intoxication par l'H2S » ne pouvait être apportée. « De nouveaux experts, vraisemblablement parisiens, vont se pencher sur le dossier. Nous avons l'impression que la nouvelle juge souhaite que l'affaire débouche rapidement. Et pas forcément dans le mauvais sens pour nous », espère André Ollivro. Un sentiment partagé par Claude et Jeanne Morfoisse. « Nous ne sommes pas ressortis démoralisés », souffle la mère de Thierry. « On peut estimer que l'enquête avance lentement mais elle avance dans le bon sens. Celui de la caractérisation du lien entre le décès et l'empoisonnement par l'hydrogène sulfuré », estime, pour sa part, Me Larzul.

 

26 avril 2014 à 06h31  Julien Vaillant

 

http://www.letelegramme.fr/bretagne/algues-l-affaire-morfoisse-relancee-26-04-2014-10141243.php

 

Lire aussi:


http://bretagne.france3.fr/2014/04/25/algues-vertes-les-parents-de-thierry-morfoisse-recus-par-les-juges-466229.html

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans algues vertes
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg