Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 09:22

Le phoque

 

Des phoques accusés de manger trop de poissons, des pêcheurs en colère, une Brigitte Bardot indignée... La polémique enfle du côté de la baie de Somme et sur la côte d'Opale où le mammifère a fait son retour après y avoir été quasiment éradiqué.

Les quelque 600 pinnipèdes dénombrés dernièrement entre Mers-les-Bains (Somme) et Zuydcoote (Nord) sont accusés d'abîmer les engins de pêche et d'aggraver la raréfaction des poissons. Un veau marin en engloutit au moins 750 kilos par an, un phoque gris, plus d'une tonne. En baie de Somme, on recense des pointes annuelles de 370 veaux marins (août 2012) et 105 phoques gris (juin 2013), une concentration que l'on ne retrouve nulle part ailleurs en France.

Déplacer les phoques ?

« Le gisement de soles a diminué de 15 % en deux ans, selon des chiffres de l'Ifremer », clame Fabrice Gosselin, fondateur d'un collectif contre la prolifération des phoques à Étaples (Pas-de-Calais). L'objectif, explique-t-il, est de rappeler aux pouvoirs publics que les textes qui protègent les deux espèces prévoient, si besoin, des clauses de « contrôle » des populations. Il parle de « quotas » de phoques à fixer pour permettre la survie des activités de pêche traditionnelles, les individus en surnombre devant être, selon lui, déplacés à quelques centaines de kilomètres. Une solution jugée peu efficace par des associations comme Picardie Nature et la Coordination mammologique du Nord de la France, qui soulignent que les animaux déplacés peuvent revenir rapidement. Ces perspectives, outre leur efficacité contestée, ont mis les passions à vif. Le député-maire UMP du Touquet, Daniel Fasquelle, ayant donné son appui aux pêcheurs, Brigitte Bardot, présidente de la Fondation du même nom, a publié une lettre ouverte, le 10 juin, pour dénoncer, dans son style fracassant, « la connerie, la lâcheté et la cruauté humaine ». Fort du mandat qu'une nouvelle réunion du collectif en juillet lui a donné, Fabrice Gosselin prévient : « Nous n'allons pas nous laisser faire. Nous allons être reçus, sans doute fin septembre, par le patron de la Dreal (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) du Nord-Pas-de-Calais, et nous comptons bien voir ensuite le ministre de la Mer, Frédéric Cuvillier ».

Un impact à évaluer

À force d'être chassés pour leur graisse, leur chair et leur peau, le phoque gris et le veau marin avaient pratiquement disparu des parages picards et flamands au début du XXe siècle. Cinquante-huit naissances de veaux marins ont été recensées cette année en baie de Somme, contre 55 en 2012 et 52 en 2011. Comme l'énonce un mémoire tout récent d'un étudiant en biologie marine de La Rochelle, Raphaël Savelli, la « déprédation » attribuable aux phoques n'est pas imaginaire. Mais, souligne-t-il, l'impact réel des phoques sur les ressources halieutiques devra être scientifiquement vérifié et les techniques de pêche adaptées. 6 août 2013 

 

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/france-monde/france/baie-de-somme-les-phoques-de-la-discorde-06-08-2013-2194132.php

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ressource
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg