Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 11:13

injures

La compagnie Brittany Ferries arme huit navires en Manche, entre la Bretagne, la Normandie, l'Angleterre et l'Irlande. Elle emploie 2 500 personnes et était il y a peu qualifiée de réussite économique exemplaire.


Une réussite qui, si elle a sûrement profité à quelques cagnottes privées, doit tout à l'argent public.

 

En effet, lorsque les producteurs de légumes du Finistère Nord eurent l'idée d'exporter artichauts et choux-fleurs vers les Îles britanniques, ils trouvèrent des pouvoirs publics tout disposés à les aider.

 

Un port en eaux profondes fut creusé pour eux, desservi par une route adéquate, et l'État, le département et la région aidèrent à la naissance de la compagnie de navigation. Lorsque cette dernière décida de se lancer dans le transport de passagers et de camions, les conseils régionaux de Bretagne et de Normandie payèrent les ferries.

 

Et tout allait bien dans le meilleur des mondes possible : investissements publics et profits privés.


Mais voilà qu'en juin dernier le directeur de Brittany Ferries a déclaré la société au bord de la faillite. Que croyez-vous qu'il se passa ? Loin de se tourner vers les propriétaires et les actionnaires, la compagnie s'en prit aux marins,

« proposant » un plan d'économies comportant une baisse des salaires de 150 euros en moyenne, alors que les rémunérations sont déjà bloquées depuis 2009, et la suppression de quinze jours de congés.


Les marins ont répondu par plusieurs grèves, allant jusqu'à l'immobilisation complète de la flotte, sans rien obtenir mais sans pour autant accepter de subir. Le 21 septembre, le directeur de la compagnie a alors lock-outé. Les équipages ont été débarqués, les navires cloués au port et les passagers refoulés en attente d'une acceptation du plan par les marins.


Le couteau sous la gorge, il semble que ces derniers aient été contraints de céder et que le trafic ait repris mardi 2 octobre après-midi. Le ministre de la Mer, en saluant cet « accord », a montré que, s'il est d'un bord, ce n'est pas celui des travailleurs.


Paul GALOIS

 

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2305&id=32

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans transports ferries
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg