Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 10:11


11 décembre 2010 - 

 

La Cour de cassation a examiné, mardi, le pourvoi du patron du Bugaled- Breizh. Si ce dernier obtient gain de cause, l'affaire pourrait être relancée vers la mise en cause d'un sous-marin britannique, une piste envisagée puis abandonnée.


A lire également
> Bugaled-Breizh : toutes les infos

Le 2 juillet dernier, la cour d'appel de Rennes infirmait la décision du juge d'instruction de Quimper et ordonnait la poursuite des investigations, sur la base du rapport de l'expert qui avançait des «raisons objectives» d'envisager la présence d'un sous-marin américain le jour du naufrage du chalutier.

«Examen immédiat»

Mais dans ce même arrêt, la cour avait débouté les familles des marins et le patron pêcheur de leurs demandes complémentaires. Parmi elles, outre des questions de procédure et de recevabilité, figuraient la production des rapports de la DGSE (service d'espionnage français), les auditions des ministres des Affaires étrangères (Dominique de Villepin) et de la Défense (Michèle Alliot-Marie) avec, bien sûr, la levée du secret défense. C'est le rejet de ces demandes, ainsi que la non-prise en compte de pièces du dossier par la cour d'appel, qui ont conduit MeKermarrec (l'avocat du patron pêcheur) à saisir la Cour de cassation. Ce pourvoi a franchi l'épreuve très sélective de la recevabilité: le président de la chambre criminelle de la haute cour a ordonné, le 21octobre, «l'examen immédiat» de la demande, un examen qui vient d'avoir lieu mardi.

Le mystère du radeau

Me Kermarrec compte que la cour retiendra les arguments qu'il développe sur le fond et, en particulier, l'occultation de la fameuse affaire du radeau de survie détruit juste après le naufrage, en janvier2004. Un militaire britannique, hélitreuillé par un appareil des Coast-Guards, avait plongé sur un radeau rouge, récupéré les papiers trouvés à bord et témoigné l'avoir coulé après en avoir déchiré le fond et percé les boudins de plusieurs coups de couteau. 1h30 plus tard, un radeau était découvert non loin de là par un chalutier. Il était orange, portait une petite estafilade sur le fond, et a été reconnu comme étant l'un des deux engins de sauvetage du Bugaled, l'autre étant resté à bord de l'épave. D'où provenait le troisièmeradeau, le rouge coulé par le plongeur anglais? Comment se fait-il que les autorités anglaises aient ensuite communiqué à la justice française les papiers d'un radeau du Bugaled (papiers dont l'Amirauté britannique, interpellée par une députée, a certifié qu'elle ne les avait jamais ouverts)? Pourquoi le plongeur a-t-il détruit un élément de preuve? Comment se fait-il que l'enquête française n'ait pas pris en compte les incohérences de ces éléments du dossier? Pour l'avocat, tout cela ne peut être qu'une machination franco-anglaise destinée à masquer la responsabilité du sous-marin britannique Turbulent, alors en manoeuvre avec des bâtiments de la Marine française.

Une thèse démentie mais pas infirmée

Michel Kermarrec remarque que si cette hypothèse a été démentie par les deux pays, rejetée par l'instruction puis écartée par l'expert, elle n'a jamais pu être infirmée par des éléments probants. «C'était l'une des premières pistes», rappelle-t-il. «On en parlait déjà dès 2004, je me souviens qu'à l'époque, un journaliste d'investigation m'avait dit qu'il avait des raisons d'y croire et qu'il cherchait à les étayer. Le témoignage anonyme recueilli par le journalLe Marinva dans le sens de la confirmation de cette thèse et j'espère que la Cour de cassation permettra de l'explorer plus sérieusement qu'elle ne l'a été jusqu'ici».

  • Alain Le Bloas

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/bugaled-breizh-la-piste-du-sous-marin-anglais-examinee-en-cassation-11-12-2010-1143932.php

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans sécurité maritime
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg