Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 10:56

 

SIBR 2575701 1 px 501 w ouestfrance 
*
Justice vendredi 25 janvier 2013
*

Le 15 janvier 2004, le chalutier Bugaled Breizh sombrait dans les eaux internationales de la Manche, au large du cap Lizard. Cinq marins trouvaient la mort lors de ce naufrage. Un rapport, tant attendu, sur l’origine des traces de titane, vient d’être remis au juge d’instruction.

 *

 La procureure de la République de Nantes, Brigitte Lamy, indique qu’au terme de ce rapport, qui vient d’être déposé, « les experts ont pu affirmer que l’élément ''titane'' retrouvé dans des proportions infimes sur les funes du Bugaled Breizh n’était pas significatif de l’implication d’un sous-marin ».

*

La présence de l’élément titane sur les funes du Bugaled Breizh a déterminé les juges d’instruction de Nantes en charge de l’affaire depuis l’arrêt de la chambre de l’instruction de Rennes en date du 2 juillet 2010 à désigner trois experts dont deux inscrits sur la liste établie par la Cour de cassation afin de faire vérifier si ces traces pouvaient provenir d’un contact avec un sous-marin.


« En effet, en dehors de deux sous-marins russes conçus dans les années 60, le revêtement extérieur des sous-marins, qu’ils soient conventionnels ou nucléaires d’attaque, est exempt de toute forme de titane, lequel n’entre, qu’en très faible proportion dans les sous-couches de peinture ».


Sans pouvoir affirmer que les traces retrouvées provenaient de la peinture du Bugaled Breizh, les experts ont relevé que le titane était présent dans la composition des peintures de chalutiers, sous sa forme dioxyde, mais aussi dans les installations portuaires et que des transferts de cet élément sur les funes pouvaient résulter de frottements sur la coque ou sur les quais, ou encore de leur processus même de fabrication.

*

Un autre rapport remis à l’automne

*

Par ailleurs, un rapport distinct a été remis au cours de l’automne, par un spécialiste français des forces sous-marines, chargé par les juges d’instruction de donner son avis sur l’éventuelle implication d’un sous-marin de la marine britannique.


Aux termes des conclusions de son rapport et sur la base des éléments techniques relatifs à la position des bâtiments militaires au moment du naufrage, l’expert considère que le sous-marin britannique mis en cause se trouvait bien à quai le 15 janvier 2004 et que les secours en mer dépêchés sur la zone par les autorités britanniques l’ont été dans des conditions normales.


En cet état de l’information judiciaire, les conclusions de ces rapports sont notifiées aux parties civiles qui vont pouvoir présenter leurs observations.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Bugaled-Breizh.-Les-traces-de-titane-relevees-ne-proviendraient-pas-d-un-sous-marin-_55257-2157135_actu.Htm

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans sécurité maritime
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg