Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 08:51

injures

10 novembre 2012 

 

Hier matin, leBillabong, chalutier lorientais, a évité le pire de peu, après avoir «frotté» avec uncargo de 169m au large de Belle-Ile. Pour lepatron pêcheur, Franck Routy, cet incident est emblématique d'une impunité des gros cargos.


Joint hier après-midi par téléphone, le patron pêcheur ne décolère pas. «C'est toujours pareil: on est en mer et ils ne font pas attention à nous. Comme ils sont beaucoup plus gros, ils tracent leur route et s'en foutent». Peu avant 6h, hier, le chalutier lorientais Le Billabong (16m) et le chimiquier Purha (169m, 21personnes à bord), battant pavillon finlandais, sont entrés en collision àquelque huit miles nautiques (douze kilomètres) de Belle-Ile-en-Mer.

 

Le patron du chalutier (quatre hommes à bord), Franck Routy, raconte la scène: «On était en pêche, un cargo est arrivé en face de nous. On ne pouvait pas manoeuvrer car notre train de pêche était à l'eau. Plus on mettait de la barre, plus il venait sur nous. Il n'a pas cherché à dévier de sa route».

«Traînés pendant deux ou trois minutes»

La collision est inévitable. «Le bateau était devant nous: j'ai stoppé, battu en arrière mais trop tard. On a percuté un tiers de l'arrière du cargo et il nous a traînés comme ça pendant deux, trois minutes». Aucun blessé n'est à déplorer. L'étrave du chalutier est enfoncée mais, après un rapide passage en revue des compartiments du bateau, l'équipage constate qu'aucune voie d'eau n'est à déplorer. Le Billabong peut donc reprendre sa pêche, qu'il devait débarquer, la nuit dernière, au port de Lorient. Une banale fortune de mer, sans gravité? Pas pour Franck Routy, patron du chalutier. Ni pour lacommunauté des pêcheurs lorientais, qui avaient dénoncé l'imprudence des cargos après le drame du Père Milo, en avril dernier (*).

«Ils se croient tout permis»

Hier matin, la météo affichait «belle mer, temps clair. Rien qui justifie une collision, si ce n'est un nouveau défaut de veille de la part de ces cargos qui se croient tout permis», accuse Franck Routy. L'homme déplore également l'attitude du cargo après l'accident: «Il ne s'est pas arrêté du tout. Je l'ai appelé mais il n'a pas répondu. Ensuite, j'ai appelé leCrossa Etel, qui a mis quelques minutes avant de l'avoir.

 

Et le capitaine du chimiquier leur a affirmé qu'il n'y avait pas eu de collision! Vu le bruit que cela a fait, vu l'impact à notre bord, j'imagine qu'ils ont entendu quelque chose quand même!». Choqués après l'accident, les hommes du Billabong pensent inévitablement au pire: «On aurait aussi bien pu commencer à sombrer et là, personne ne s'inquiète, vu qu'il continue sa route comme si de rien n'était». Pour Franck Routy, cet accident est, une nouvelle fois, le signe d'un défaut de veille à bord d'un cargo. «C'est impossible autrement. Nous, on avait nos feux de pêche, il devait nous voir». Une enquête de gendarmerie a été ouverte hier, afin de déterminer précisément les circonstances de l'accident.

* Le 29 avril dernier, le chalutier avait sombré après avoir été percuté par un chimiquier turc, emportant dans son naufrage le patron pêcheur.

  • Pierre Chapin

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/collision-en-mer-le-patron-pecheur-accuse-10-11-2012-1901426.php

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans sécurité maritime
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg