Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 13:39


P1030484 MER - Depuis mai 2009, Claude Foko, chef mécanicien, est contraint à une escale qui n’en finit plus à bord du “Ebba Victor”, un petit cargo amarré depuis trois ans à un quai du port de Brest. Abandonné à son sort par le propriétaire du navire, il n’a plus pour seul soutien que la CGT des marins qui tente de lui venir en aide. 


En mai 2009, ce marin camerounais de 54 ans avait été mandaté par le propriétaire du navire pour y effectuer des réparations et avait alors quitté femme et enfants pour venir à Brest. Mais, depuis un peu plus d’un an, il n’a plus touché un centime de salaire et “ses conditions de vie sont déplorables”, selon la CGT des marins du Grand Ouest qui a écrit au ministre de l’environnement et des transports Jean-Louis Borloo pour tenter de débloquer la situation.

Les arriérés de salaire de monsieur Foko sont de 9906 € pour une période de travail de 13 mois”, précise la CGT des marins qui demande au ministre d’exiger d’un certain Armand Fokam, le propriétaire camerounais du navire, qui réside en Allemagne, de règler les salaires de Claude Foko et de le rapatrier dans son pays.


Venu à Brest en début de semaine, Armand Fokam se serait réfugié dans des  “propos peu ou pas crédibles, incohérents”, indique le syndicat qui l’a rencontré. “Les échanges n’ont servi à rien”, précise la CGT.

 

En attendant, Claude Foko se morfond sur son vieux rafiot. Et, après avoir sué sang et eau pour le remettre en état, il se contente aujourd’hui d’en assurer la garde, avec seulement 70 à 80€ par mois et des gestes de solidarité locale pour survivre.


Au Cameroun sa femme est sur le point d’être expulsée de son logement et ses enfants ne sont plus scolarisés faute d'argent, ajoute Jean-Paul Hellequin, porte-parole de la CGT des marins.

 

Pour répondre à cette situation d’urgence, il est possible d’avoir recours au fond de solidarité mis en place en 2000. Mais le propriétaire, qui réside dans un pays de l’union européenne doit aussi répondre de ses manquements”.


L’Ebba Victor, désormais “dans un état lamentable”, pourrait aussi être saisi par l’Etat et déconstruit à Brest.


PHA

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans marins
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg