Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 09:30
HOLIDAYS IN FUKUSHIMA BEACH 

Le niveau de radioactivité relevé dans un réservoir contenant de l’eau contaminée à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima est 18 fois supérieur à celui mesuré voici encore dix jours, a annoncé dimanche l’opérateur de cette centrale de la côte nord-est du Japon, Tepco.


Un taux de radioactivité mortel


Des niveaux de radioactivité extrêmement hauts ont été mesurés samedi à la centrale de Fukushima près de réservoirs d’eau radioactive du même type que celui qui a récemment fui. Une radioactivité de l’ordre de 1 800 milliSieverts par heure - assez pour tuer en quatre heures une personne qui y serait exposée - a été calculée samedi près du fond d’un réservoir d’eau, a déclaré Tepco.


Fuite ?

Le 22 août, la radioactivité mesurée dans le même réservoir était de 100 milliSieverts par heure. Selon un porte-parole de Tepco, une nouvelle fuite a été décelée au niveau d’une canalisation reliant deux autres réservoirs. Aux deux nouveaux emplacements détectés samedi, le niveau est de 70 et 230 millisieverts par heure. Ces deux lieux sont reliés par une conduite près de laquelle a également été constaté un changement de couleur du sol, ce qui pourrait, en effet, provenir d’une fuite.


Des réservoirs critiques

Tepco a récemment renforcé la surveillance de quelque 300 réservoirs identiques à un exemplaire qui a laissé filer 300 tonnes d’eau hautement radioactive dont une partie se serait écoulée jusqu’à la mer. Dans le passé, quatre fuites de moindre ampleur avaient déjà été constatées sur ces réservoirs cylindriques de 11 mètres de haut et 12 mètres de diamètre assemblés à la hâte à quelques centaines de mètres des réacteurs.


L’eau, indispensable pour le système de refroidissement

Le problème de l’eau à Fukushima est très large : il concerne aussi les importantes quantités qui se sont infiltrées dans le sous-sol de la centrale et qui s’écoulent dans l’océan Pacifique voisin, comme l’a récemment avoué Tepco.

Cette abondance d’eau provient en grande partie des systèmes de refroidissement des réacteurs dans lesquels le combustible nucléaire a fondu lors de l’accident provoqué par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 dans le nord-est de l’archipel. Nucléaire dimanche 01 septembre 2013

*

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans nucléaire
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg