Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 13:43

16 décembre 2010 - 

 

Le projet d'installation solaire au pied des éoliennes de Goulien retoqué? Le préfet pourrait émettre un avis défavorable au permis de construire d'une centrale solaire au nom de la loi Littoral.

 

Au pied de ses éoliennes, sur une trentaine d'hectares gelés pour la protection d'un captage d'eau, la commune de Goulien espère toujours sa centrale solaire. «C'est mal engagé mais pas tout à fait perdu», commentait, hier, le maire, Henri Goardon. Le projet est né à Goulien à la suite d'un appel d'offres pour l'installation d'une centrale solaire dans chacune des régions de France, lancé après le Grenelle de l'Environnement en 2008. Fin décembre2009, la demande de permis pour un projet porté par EDF Énergies Nouvelles était déposée. Depuis rien. Le conseil municipal de Goulien savait que la loi Littoral posait problème. Le 24septembre, il décidait de présenter des arguments au préfet. Les élus expliquaient que les panneaux pouvaient être considérés comme une installation car démontable et que la centrale ne portait pas atteinte à la sauvegarde des espaces naturels.

La réponse de Borloo

Le 9novembre dernier, lors d'une séance de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, la députée AnnickLe Loch avait demandé des explications à Jean-Louis Borloo, alors ministre de l'Écologie, de l'Énergie et du Développement durable. Rappelant que la Bretagne est une région dont le déficit en énergie est connu, la députée socialiste indiquait: «Le maire de Goulien a appris, hier, que la préfecture du Finistère émettrait un avis défavorable au nom de la loi Littoral. La préfecture prendrait également pour motif la non-continuité avec une zone urbanisée, s'appuyant sur une jurisprudence des mois de juin et de juillet derniers interdisant l'implantation d'éoliennes dans une commune de montagne pour la même raison». «Toute dérogation concernant une centrale supposerait, de fait, un changement de cette loi Littoral, auquel je ne suis pas favorable», avait répondu le ministre. Des instructions auraient donc été données aux préfectures pour refuser tout permis tombant sous cette loi.

D'autres incertitudes

D'autres écueils ont plombé le projet. L'appel d'offres pour les 27 centrales régionales a été déclaré récemment infructueux par l'État. Le gouvernement a, en effet, décidé de crever la bulle spéculative autour du solaire photovoltaïque en baissant les tarifs de rachat d'électricité. Selon Henri Goardon, EDF Énergies Nouvelles maintient malgré tout son projet à Goulien. Mais l'opérateur pourrait être tenté de revoir (à la baisse?) son projet. Enfin, il reste une autre hypothèque. L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments doit se prononcer sur la compatibilité entre une centrale solaire et un périmètre de protection de l'eau. Dans l'immédiat, la préfecture n'a toujours pas répondu à la demande de permis. Quoi qu'il en soit, la motivation de sa décision fera jurisprudence. De nombreux projets sont concernés par la loi Littoral ou les périmètres de protection de l'eau. Seul espoir d'Henri Goardon, le ministre de l'Écologie a changé...

  • Ronan Larvor

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans énergies
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg