Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 12:16

ben-hur-rameur

vendredi 21 septembre 2012

Cinq ferries bloqués. Une réunion de négociation qui tourne court. Le bras de fer entre marins et direction se durcit. Belle pagaille pour un millier de passagers.

Hier après-midi, soixante-six des soixante-neuf marins de l'Armorique ont voté l'immobilisation du navire à Roscoff. À Cherbourg et Ouistreham, les Cotentin et Normandie sont restés, eux aussi, amarrés à leur passerelle.

 

En Espagne, le Cap Finistère a ajourné son appareillage de Santander tandis que, détourné d'Ouistreham vers Cherbourg, le Mont Saint-Michel a rejoint le mouvement. Dérouté vers Brest, le Pont-Aven pourrait s'associer à son tour au mouvement, tout comme le Bretagne lors de son escale à Saint-Malo.

 

Cette extension des blocages tend les relations dans l'entreprise. À Cherbourg et Santander, la direction a refusé de nourrir les marins grévistes à bord du Cotentin. Personnels sédentaires et officiers, peu ou pas solidaires du mouvement, s'agacent. « Le climat n'est vraiment pas bon », commente un salarié.

 

Par ailleurs, une lettre a été distribuée, par l'armement, aux passagers britanniques bloqués sur chaque port : un millier en tout. Elle propose de les indemniser de leur frais de carburant, les invitant à rejoindre Calais et à présenter leur billet chez les concurrents P & O et My Ferry Link (ex-SeaFrance).


Les raisons de la grève


Pourquoi une telle mobilisation des équipages ? « Parce que la direction refuse d'étudier avec nous d'autres pistes d'économies », commente Jean-Paul Corbel, délégué CFDT. La réunion de concertation organisée, hier matin, à Roscoff a tourné court. « Nous proposons d'étudier toutes les solutions possibles avant de rogner nos salaires. Exemple : nous dépensons un million d'euros de timbres. Ne pourrait-on pas, comme avant, nous donner nos bulletins de salaires de la main à la main », suggère Jean-Paul Corbel.

 

Si les syndicats en sont arrivés à proposer de racler les fonds de tiroir, c'est que la situation financière n'est pas brillante. Le déficit cumulé de la société est évalué à 70 millions d'euros. En cause : la crise économique qui a fait s'effondrer les trafics transmanche et contraint les autres compagnies à réduire sérieusement la toile sur la Manche. À ces difficultés, s'ajoute la faiblesse de la livre sterling face à l'euro. Or, Brittany Ferries réalise plus de 80 % de son chiffre d'affaires avec la monnaie anglaise.

 

Pour tenter de stopper ses pertes, l'armement a décidé, en juin, d'engager un plan d'économie de 12 millions d'euros. Six gagnés en réorganisant les lignes. Six grattés sur la masse salariale. Notamment en supprimant une prime accordée aux navigants dans les années 1990. « Nous demandons que cette prime soit à nouveau versée quand les finances se porteront mieux », expliquent les syndicalistes. C'est le noeud d'un conflit qui inquiète les élus bretons et bas normands. Ils ont investi dans la plupart des ferries de la flotte. Une table ronde pourrait être organisée avec eux pour trouver une issue. Contactée, la direction de Brittany Ferries ne fait aucun commentaire.

 

Jean-Pierre BUISSON, avec Gilles ALLIAUME.

http://www.ouest-france.fr/actu/economieDet_-La-paralysie-gagne-Brittany-Ferries-_3634-2115009_actu.Htm

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans transports ferries
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg