Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 15:26

 

 

C’est la trêve estivale pour la clapeuse « Empédocle »

 

Les opérations de dragage du port de Loctudy étant suspendues jusqu’en septembre pour ne pas gêner les plai- sanciers, ni montrer aux touristes une mauvaise image de ce qu’il y a comme déchets dans le port et que la clapeuse, pendant la morte saison, avec l’aval du préfet, du  conseil général et de Monsieur Piété ( maire de Loctudy) rejette en mer en pleine zone protégée Natura 2000.


Cette pratique anéantit toute une zone de pêche devenue impraticable et dangereuse pour les chalutiers (risque de croche avec les blocs de pierre et de vase que la clapeuse a déposé).


De plus, Le dépôt de ces vases polluées de métaux lourds étouffe les terriers à langoustines et les poissons plats vivants sur le fond marin, empoisonnant sur le long terme la chaîne alimentaire, polluant la faune et la flore, les plages, les coquillages, les courants marins ramenant au rivage les vases en expansion. Les marins pêcheurs ont même ramené à quai des détritus venant du clapage plus insolites les uns que les autres tels qu’une table de jardin, un extincteur, des pneus etc. Une bien triste carte postale touristique.

 

Une catastrophe écologique irréparable

 

Les professionnels de la mer ne pourrons même pas demander à l’état d’être indemnisés pour les préjudices subits puisque le sénat à pris la décision que le clapage ne pouvait en aucun cas être désigné comme cata- strophe naturelle. Comment faut-il appeler cela ?

 

Le mépris des élus pour les marins pêcheurs

 

Monsieur Piété s’indignait lors d’une manifestation appelant à la reprise du clapage suspendue pour non-respect du cahier des charges ( toujours pas respecté d’ailleurs), qui a rassemblé 200 personnes ayant pour seul intérêt que leur petit confort « bobo » au détriment de l’écologie, que «  Loctudy avait le droit de vivre ».


Aurait-il oublié à travers ses propres propos sur sa commune "qui ne vit pas que de la plaisance et du tourisme deux mois de l’année mais aussi de la pêche qui a fait la richesse de la commune et ce bien avant la construction du port de plaisance" ? A n’en pas douter, avec des propos comme celui-ci, Monsieur le maire nous montre bien à quel point il méprise totalement la profession.


Il est à rappeler que cette méthode anti-écologique de rejet en mer dite clapage a été décidée sans l’avis de la population ni concertation avec les marins pêcheurs (principaux intéressés ). Mais pour autant Monsieur Piété ne se gêne pas pour dénoncer par voie de presse les marins-pêcheurs, "avec qui aucun dialogue n’est possible" (ils ont dû apprécier) ceux-cvi étant farouchement opposés au clapage. Nous pouvons aisément les comprendre. Comment être d’accord avec une pratique qui détruit une zone de pêche et son gagne pain ?

Le clapage c’est quoi au juste ? 

Pour faire simple, c’est l’action de rejeter en mer, les vases portuaires et tous les détritus dragués dans le port. C’est comme faire de la mer une décharge publique à ciel ouvert. Sauf que là, ni vu ni connu c’est sur le fond, ça ne se voit pas, tout va bien. Nos élus ont pour prétexte que c’est le moins coûteux. Il en coûterait combien pour dépolluer toute cette zone de pêche souillée par le clapage ? Y ont-ils songé ?

 

Une pétition pour stopper définitivement le clapage

 

Les marins-pêcheurs ont obtenu par pétition papier pas moins de 3000 signatures en à peine un mois et plus d’un millier sur internet. Il nous faut aller encore plus loin dans l’action à travers cette pétition pour réclamer une interdiction nationale de cette pratique. Ainsi que la dépollution des zones de clapage.


Nous ne sommes pas opposés au retrait des boues portuaires qui, avec la volonté politique et au préalable l’avis de la profession, aurait pu se faire proprement en les retraitant à terre et ainsi les revaloriser pour remblayer les routes ou renforcer le cordon dunaire par exemple. Concarneau, Port la forêt, Le Guilvinec, Saint-Guénolé ont su le faire. Pourquoi Loctudy et Lesconil feraient-ils exception ? Monsieur Piété a-t-il oublié que le quai Rémy Le Lay a été construit avec les vases du port ? Comme quoi, quand on veut, on peut. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis comme on dit.

 

Le saviez-vous? Nos voisins les Belges ont pris la décision d’interdire tout rejet de vases portuaires en mer. Suivons cet exemple en Bretagne et en France !

 

Le NPA 29 pays Bigouden appelle à signer la pétition des marins-pêcheurs présente dans de nombreux commerces et sur le site internet : http://chn.ge/18n4OCL


Plus d’information sur :

http://www.facebook.com/cdpmem29

et

http://www.facebook.com/stop au clapage des boues du port de Loctudy.

                                          

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ports - docks - réparation navale
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg