Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 12:08

tncharlytutu1078158537.0163

Quel est le bilan, un an après, de la catastrophe survenue sur la plate-forme pétrolière de BP située dans le golfe du Mexique, qui déversa au total 4 millions de barils de pétrole dans le golfe et causa 11 morts ? Cet accident avait révélé les nombreux et graves manquements à la sécurité dont s'étaient rendus coupables les dirigeants de BP.

Cela n'empêchait pas ces responsables de tenter de rassurer en répétant que tout allait bien. De même, aujourd'hui, la compagnie affirme qu'aucune goutte de pétrole ne s'est plus échappée du forage depuis le colmatage de la fuite le 15 juillet dernier. Elle a même mis en place une campagne publicitaire en Grande-Bretagne (où siège la compagnie) assurant que son engagement à nettoyer le golfe restait entier.

Mais cet optimisme est-il justifié ? Une équipe de scientifiques d'une université de Géorgie aux USA - celle qui avait repéré l'an dernier le panache qui avait permis de détecter la fuite provenant de la plate-forme - en doute. Contredisant les affirmations de BP, elle a découvert il y a quatre mois une nappe de pétrole d'une superficie de 7 000 km² à très grande profondeur, concluant qu'« il n'est pas insensé de dire que 50 % du pétrole flotte encore dans les eaux autour du puits ». Qu'à cela ne tienne, les compagnies pétrolières comme l'État américain ayant envie de tourner le plus rapidement possible la page de cette catastrophe plutôt gênante pour les affaires, le gouvernement des Etats-Unis a envoyé sa propre agence d'enquête environnementale, la Noaa, espérant d'elle des conclusions moins accablantes. C'est raté.

En effet ces enquêteurs ont observé des vagues bitumeuses qui déferlent sur les plages de Louisiane, du Mississippi, d'Alabama et de Floride, et établissent un lien entre la marée noire de l'an passé et la présence de cadavres de nombreux animaux qui s'échouent sur ces côtes depuis le début de l'année. Le porte-parole de la Noaa explique qu'« il n'y a aucune raison de conclure que le golfe retrouvera une situation normale avant la fin 2012 ».

Faute de pouvoir justifier son soutien aux pétroliers par des observations rassurantes, l'État américain a choisi de s'en passer. D'un côté, contrairement à ce qu'il avait laissé entendre, le Congrès américain n'a toujours pas renforcé la réglementation en ce qui concerne la sécurité des plates-formes pétrolières. De l'autre, le gouvernement a recommencé, le mois dernier, à délivrer des permis de forage en eaux profondes dans le golfe.

La vie (des affaires) continue !

Stéphane FORT

 

 

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2229&id=34

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans nucléaire
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg