Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 09:39

poisson

*

14 décembre 2012 

*

Combien étaient-ils, les pêcheurs à pied, ce dimanche de Pâques, le long du littoral Manche- Atlantique? Beaucoup mais moins qu'en été. Alors que s'installent les dernières grandes marées de l'année, ce premier chiffrage d'envergure doit permettre de mieux gérer cette activité.

*

Ce sont les derniers gros coefficients de l'année. Mais l'hiver étant là, ce ne sera pas la fureur sur les côtes, bien qu'il en faille plus pour dissuader les irréductibles, surtout depuis l'avènement du camping-car. Avec un maximum de 105, aujourd'hui, pas d'effet rush des marées de plus de 110 à attendre, comme le dimanche 8 avril dernier où l'on avait atteint les 114. C'était en plus à Pâques, un moment qui avait été jugé idéal par l'Agence des aires marines protégées pour réaliser un comptage des pêcheurs à pied sur les côtes de la Manche et de l'Atlantique. Une opération simultanée jamais réalisée et dont on connaît aujourd'hui le résultat.

Le bilan de Pâques

Au total, ce sont exactement 38.456 pêcheurs qui ont été comptabilisés sur 442 sites représentant 90.000 hectares, soit le tiers des estrans de la métropole. 220 observateurs ont été mobilisés ce jour-là pour faire ce recensement. Sur les côtes bretonnes, on a dénombré 1.690 pêcheurs en Loire-Atlantique, 4.433 dans le Morbihan, 3.331 dans le Finistère, 6.189 dans les Côtes-d'Armor, 1.900 en Ille-et-Vilaine. Un bilan qui est loin de représenter la population estimée de pêcheurs à pied récréatifs en France: deux millions selon un sondage BVA réalisé pour l'Ifremer. «Mais l'été on peut multiplier les chiffres obtenus à Pâques par deux ou par trois», indique Franck Delisle, de l'association VivArmor Nature, desCôtes-d'Armor.

Des «estrans perturbés»

Cette opération «ne visait pas à obtenir des éléments chiffrés exhaustifs à l'échelle nationale». Elle avait pourvocation «de sensibiliser sur l'importance sociale et économique de cette pratique». «Le développement de la pêche à pied risque, à moyen terme, de se retourner contre les pêcheurs eux-mêmes: d'un point de vue général, les gisements se fragilisent et les estrans les plus fréquentés sont perturbés dans leur fonctionnement biologique», relèvent les organisateurs.

 

«Il n'est nullement question de restreindre l'accès mais c'est en respectant le littoral que cette activité se maintiendra», précise Franck Delisle en informant que «huit pêcheurs sur dix ne connaissent pas la réglementation». L'Agence des aires marines protégées, le Conservatoire du littoral avec les associations et le Syndicat intercommunal du golfe du Morbihan vont déposer leur candidature devant la Commission européenne pour obtenir des fonds afin de poursuivre ce travail.

  • Gabriel Simon

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/peche-a-pied-les-marees-humaines-sous-vigilance-14-12-2012-1942106.php

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ressource
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg