Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 11:53

110214201606330 18 000 apx 470

jeudi 27 octobre 2011

Le comité scientifique a donné un avis défavorable sur le projet de la baie de Fouesnant-Concarneau. Le préfet et le président de Région promettent de muscler les mesures.

Urgence en baie de Concarneau
La plage de Morieux (baie de Saint-Brieuc) a occupé une bonne partie de l'actualité algues vertes cet été à cause des marcassins morts mais c'est en baie de Fouesnant-Concarneau que la marée verte a pris le plus d'ampleur. Au 25 octobre, 13 143 m3 d'ulves avaient été ramassés contre... 4 406 m3 en 2010 (1). Un projet de territoire « baie de la Forêt » a bien été élaboré par les agriculteurs et les collectivités pour tenter d'endiguer cette marée verte mais il a reçu un avis négatif du comité scientifique chargé de l'évaluer.

 

Il regrette « un manque général d'ambition et d'innovation... Bien peu d'actions sont assorties d'engagements chiffrés et de garanties en termes d'obligation de résultats ». Réuni, hier, à la préfecture de Région, le comité de suivi du plan algues vertes a pris bonne note de ces remarques. « Nous allons proposer une nouvelle mouture du projet plus ambitieuse avec des objectifs chiffrés, promettent le préfet Michel Cadot et Jean-Yves Le Drian, président de la Région Bretagne. Le texte final s'engagera à réduire de 100 à 150 tonnes, dans les cinq prochaines années, les flux d'azote estimés à 470 tonnes ».

 

Explication de texte à Bruxelles. 

 Une délégation bretonne conduite par le préfet et Jean-Yves Le Drian s'expliquera de vive voix avec la commission européenne sur l'application du plan anti-algues vertes et de la directive nitrates. Le gouvernement français a déjà répondu par écrit à une centaine de questions posées par la commission, mais apparemment ça ne suffit pas.

« Nous ne luttons pas contre les algues vertes avec de simples incantations, se défend le président de Région. C'est un travail difficile, en profondeur, qu'il fautréaliser quasiment exploitation par exploitation. La commission doit comprendre qu'il ne peut pas y avoir de réponse simple à ce problème. Par exemple, la Lieue de Grève où est mort le petit cheval n'est pas un secteur d'élevage intensif ».

Contrôle des reliquats d'azote.

 C'est une avancée dans le combat contre les ulves. 98 % des agriculteurs des bassins versants en contentieux de la Lieue de Grève et de Saint-Brieuc, où des projets de territoire ont déjà été ficelés, ont accepté des mesures de reliquats d'azote dans leurs parcelles après les récoltes. « On aura à notre disposition un instrument de mesures pour évaluer les fuites de nitrates, indique le préfet. On pourra dire aux agriculteurs qui surfertilisent leurs parcelles d'améliorer leur pratique agronomique ». Les 150 exploitations de la baie de Fouesnant-Concarneau devraient en faire de même tout comme celles des cinq autres bassins versants en contentieux avec l'Europe.

 

Jean-Paul LOUÉDOC.

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans algues vertes
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg