Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 12:51

*

Économie jeudi 29 novembre 2012
*  
300 salariés ont répondu à l’appel de FO et de la CGT. Chômage partiel et absence de commandes pèsent sur le moral. La restructuration annoncée se fait attendre, les salariés craignent le démantèlement.
* 
L’ordre du jour du comité d’entreprise de mercredi s’est réduit à peau de chagrin en l’absence du directeur général des Chantiers Laurent Castaing. « L’encéphalogramme est plat, nous n’avons aucune info, précise le secrétaire du CE Jean-Michel Savary. On se dirige doucement vers la trêve des confiseurs. La direction joue la montre et attend le lendemain des fêtes pour annoncer les restructurations. »
*

« Rien à attendre de notre direction »

*

Ambiance morose, mercredi, pour cette matinée de mobilisation devant les portes des Chantiers. L’absence de perspective se fait ressentir. Notamment le travail partiel « à durée indéterminée » pour au moins 900 salariés sous statut STX et la perte d’emploi pour de nombreux sous-traitants.

 

« Le patron met en place un climat psychologiquement pesant pour chaque salarié et sa famille, dénonce un délégué CGT devant 300 manifestants silencieux. À l’image de la réorganisation annoncée par la direction lors du CE de mercredi et au final sans nouvelles précisions. »


Forts de ce constat, « nous n’avons plus rien à attendre de STX », assure le syndicaliste. En témoignent plusieurs annonces faites par voie de presse. À savoir, « la vente possible par STX de sa branche offshore », celle qui se porte le mieux économiquement, à son concurrent Fincantieri. Autres inquiétudes « la reprise possible de STX Lorient par la DCNS » et l’intention de « céder 50 ha des Chantiers au port autonome. »


La CGT dénonce les « fausses solutions » et ne croit pas que la filière éolienne puisse sauver l’emploi. « La diversification, c’est construire des navires de tous types. » La direction et l’État actionnaire « doivent faire leur travail. Ils ont des comptes à rendre. »

*
« Nationalisation incontournable »

*

Force ouvrière met toute sa détermination pour inciter le gouvernement à prendre ses responsabilités. « L’État doit s’impliquer totalement » pour garantir l’avenir des Chantiers, « en devenant l’actionnaire majoritaire devant STX ».

Le syndicat FO déclare que « la nationalisation du dernier grand chantier français est incontournable ». Seul l’État dispose des moyens pour « imposer et pérenniser une politique industrielle et les commandes nécessaires ». C’est le seul levier pour « défendre nos emplois et ceux des entreprises sous-traitantes ».

*

Pour cela le porte-parole FO demande « un appui total des politiques ». Et cite l’exemple de Florange (Moselle), où le gouvernement envisage de mobiliser des participations de l’État pour financer une éventuelle nationalisation d’Arcelor Mittal.

*

Michel GODIN.

  *

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Chantiers-STX.-Un-debrayage-contre-l-insoutenable-silence_39382-2138386_actu.Htm

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ports - docks - réparation navale
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg