Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 09:54

IMG_0988.jpg

18 février 2012 - 

 

Dans notre édition d'hier, nous avons publié le détail des trois offres initiales pourla reprise de la Sobrena, qui peuvent être améliorées. Observations au vu des copies...


Le tribunal de commerce tranchera, peut-être le 6 mars, entre une ou plusieurs propositions car chacune contient aujourd'hui des clauses suspensives. Le délai ouvert permet d'ailleurs une... émulation. Qu'il y ait trois projets est une bonne nouvelle, au regard du climat de septembre. Ce sont des industriels, un bon point. Ils viennent de l'extérieur de Brest, à la différence de 1987, un signe sur les capacités locales. Le «terrain de jeu» brestois est déterminant dans cet intérêt: trois formes, dont une très grande, rare en Europe, et des quais. Le coût de remplacement de l'outil réparation, une hypothèse d'école, équivaudrait à 500M€...

«Pas de grosse casse»

Le prix d'achat, proposé, du fond de commerce, est faible (1€ Gibdock, 300.000 € Damen, 80.001€ Eiffage Industrie). Les repreneurs d'entreprise ne sont jamais prodigues, d'autant que, dans ce cas, les formes et les quais appartiennent à un tiers. Côté effectifs, il n'y a pas, comme dans certains dossiers, de grosse «casse» au regard des 217 salariés au 6février (239 en septembre2011). Damen reprend l'ensemble, Gibdock 160 et Eiffage Industrie 138, en évoquant des activités brestoises pour 32 autres. Toutefois, le groupe hollandais demande un engagement ouvrant la possibilité de prestations avec des entreprises étrangères et la possibilité d'externaliser certaines activités. Reprendre l'ensemble, tout en disant cela, demande probablement des précisions mais il ne faut pas se cacher: il y a déjà eu des travailleurs étrangers dans les formes brestoises. Accord est demandé aussi en matière de temps de travail, heures supplémentaires et flexibilité. Gibdock, lui, pose ses conditions: fin de l'accord de modulation, suppression du 13e mois et de toutes les primes. Eiffage apparaît le plus «soft». Tout en rappelant que les accords collectifs sont remis en cause en cas de cession d'actifs, comme c'est le cas, il projette un statut social s'inspirant d'Eiffel Industrie, pas le pire.

Alléchantes énergies maritimes renouvelables

Eiffage Industrie propose aussi, àcôté de la réparation, un volet alléchant sur les énergies marines renouvelables (EMR), sur le polder. Et s'inscrit notamment, àcet égard, dans un appel d'offres lancé par l'État, avec des résultats attendus en avril. A-t-il déjà de sérieux espoirs ou cela tient-il de l'aimable appel du pied? Il se dit qu'il a un accord assez fort avec EDF, tête de file d'un des trois consortiums qui postulent pour le champ éolien posé de Saint Brieuc, et un accord moins fort avec un des deux autres. La proposition qu'il fait, en niveau de charge espérée, dépasse le seul espoir de Saint Brieuc.

Paimpol-Bréhat, Windflow

On sait, par ailleurs, que DCNS a encore trois hydroliennes àassembler en un an à Brest, pour Paimpol-Bréhat, et qu'il lui faut pour cela une forme. Il était aussi prévu, avant que la Sobrena ne chute, que le démonstrateur d'éolien flottant Windflow, auquel DCNS est associé, soit assemblé à Brest dans une forme civile. Eiffage a peut-être des envies, sinon déjà des indications, sur tout cela. Dans son projet, il évoque en tout cas un positionnement sur le marché de prototypes éolien et hydrolien. Les postulants demandent aussi des efforts à la CCI (et par voie de conséquence à la Région) pour le loyer des formes, notamment. La réparation navale représentait 5M€ de rentrées l'an àla CCI, dont quatre au titre de la Sobrena. Et fait travailler notamment ses grutiers. Au-delà de l'intérêt du redémarrage du site, la CCI asûrement aussi un oeil sur ses comptes.

Préférence de l'État?

Enfin, il est une question qui mérite d'être posée, même s'il revient au tribunal de trancher. L'État, qui serait allé chercher Eiffage, n'a-t-il pas un faible, en terme de politique industrielle, pour une solution française, par rapport àune hollandaise ou celle, pour Gibdock, d'un fonds américain?

  • Vincent Durupt

http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/sobrena-les-formes-et-le-fond-18-02-2012-1605498.php

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ports - docks - réparation navale
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg