Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 09:32

SIBR 2575701 1 px 501 w ouestfrance

26 janvier 2012 à 21h51

Yvette Jobard, la veuve du patron du Sokalique, le caseyeur breton coulé en 2007 après une collision avec le cargo Ocean Jasper, immatriculé aux îles Kiribati, s'est dit "écoeurée par les modalités financières" évoquées ce jeudi lors d'une audience au tribunal de commerce de Brest. Cette audience devait trancher sur la compétence du tribunal brestois pour juger les conséquences de la partie commerciale du naufrage.La décision a été mise en délibéré au 16 mars.


 

Lire également :


Sokalique : le dossier plaidé à partir du 26 janvier
Sokalique : un procès avant la fin de l'année
Nouveau report d'audience

"Je suis écoeurée par ces modalités financières. On ne parle que d'argent (...) Le bateau nous a été payé par les assurances. Moi, ce que j'attends c'est une condamnation au pénal et le paiement d'un préjudice moral. Si quelqu'un mérite ça, c'est quand même moi", a déclaré Mme Jobard à l'issue de l'audience.


"Un crime qui doit être puni devant le tribunal correctionnel de Brest"


Rendant hommage à Bernard Jobard, l'avocat de sa famille, Me René Gloaguen, a rappelé que le patron du caseyeur finistérien était resté à bord jusqu'à ce que son navire coule "en hurlant sa position à la radio pour alerter les secours avant de se noyer". "L'Ocean Jasper s'est enfui. C'est un crime qui doit être puni devant le tribunal correctionnel de Brest", a réclamé Me Gloaguen en fustigeant l'équipage du cargo, "des naufrageurs, des marins de profit".

Le procès devant le tribunal correctionnel pourrait avoir lieu d'ici la fin de l'année.


"Stratégie différente"


Me Gloaguen, qui a évoqué une "stratégie différente", a demandé à ce que son action soit disjointe de celle des ces confrères. Selon lui, Mme Jobard craint que la procédure ne dure encore plusieurs années en appel puis en cassation avec le risque d'un déssaisissement de la juridiction brestoise au profit de la justice russe, pays où était assuré l'Ocean Jasper.

Les avocats de l'armateur d'un côté et ceux de l'assurance, du copropriétaire du Sokalique et de l'Etablissement national des invalides de la marine (ENIM, le régime de sécurité sociale des navigants professionnels) de l'autre se sont livrés jeudi à une joute procédurière de plus de trois heures.


Enquête pour homicide involontaire


Dans la nuit du 17 août 2007, au large du Finistère, la collision entre le Sokalique et l'Ocean Jasper avait coûté la vie au patron du caseyeur, les six autres marins ayant été sauvés.

Le cargo ne s'était pas arrêté pour recueillir les naufragés et n'avait pas prévenu les secours, selon l'enquête ouverte pour homicide involontaire, délit de fuite et non assistance à personne en danger.

Le président Nicolas Sarkozy, qui avait assisté aux obsèques du patron finistérien, avait obtenu l'accord du président de Kiribati pour que l'équipage soit jugé en France et non dans le pays d'immatriculation du cargo comme le prévoit la convention des Nations unies sur le droit de la mer pour les accidents dans les eaux internationales.

 

  • AFP

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/sokalique-yvette-jobard-ecoeuree-par-les-modalites-financieres-26-01-2012-1579532.php

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans sécurité maritime
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg