Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 10:30


17 novembre 2010 à 08h00 - Le Télégramme

 

Les écologistes, défenseurs de la réduction, voire de l'arrêt, de la pêche au thon rouge et les pays pêcheurs comme la France et l'Espagne, partisans du maintien des quotas en 2011, vont se livrer bataille à partir d'aujourd'hui à Paris.


La Commission internationale pour la conservation des thonidés dans l'Atlantique (CICTA, ICCAT en anglais), l'instance de régulation de la pêche, se réunit en effet jusqu'au 27 novembre dans la capitale française. Cette commission qui réunit les 48 pays pêcheurs de thonidés de l'Atlantique et des mers adjacentes, dont la Méditerranée, doit notamment fixer les quotas de pêche du thon rouge, objet d'un marché particulièrement lucratif au Japon. Face à la chute des stocks de thon rouge de 85% depuis les années 1970 et après 15 ans de plan de gestion de la CICTA, les ONG exigent de cet organisme qu'il prenne enfin des mesures conservatoires efficaces en Méditerranée.

Appel commun

Hier d'ailleurs les quatre principales ONG internationales ont lancé un appel commun à la CICTA pour qu'elle se prononce en faveur de la suspension de la pêche industrielle du thon rouge. «Le thon rouge n'a pas d'avenir si on ne ferme pas la pêche à la senne à bord de thoniers de près de 40 mètres de long», a affirmé Maria-José Cornax, spécialiste de l'espèce pour l'organisation américaine Oceana. Avec Greenpeace et le WWF, Pew et Oceana réclament également l'interdiction de la pêche au thon rouge dans les zones de frai en particulier en Méditerranée, l'une des rares mers où on en trouve encore en grande quantité.

Maintien des quotas

Le thon rouge, migre à travers l'Atlantique sur plus de 7.700km et se regroupe en période de reproduction notamment en Méditerranée et dans le Golfe du Mexique. Cela facilite la capture à bord de senneurs munis de filets coulissants pour encercler les bancs de poissons. Les thons sont ensuite engraissés dans des fermes d'aquaculture. De son côté, le comité national des pêches a demandé hier un maintien des quotas de prise de thon rouge à 13.500 tonnes par an pour tous les pays concernés, dont 2.022 tonnes pour la France. Pour l'organisation professionnelle, «descendre en dessous de ces quotas mettrait en péril la pêche française, en détruisant des entreprises et des emplois». Selon les scientifiques de l'Ifremer et ceux de la commission spécialisée de la CICTA, cités par le Comité national des pêches, «en maintenant le quota à l'identique, la viabilité du stock serait assurée dès l'an 2022».

 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/economie/thon-rouge-duel-a-paris-a-partir-d-aujourd-hui-17-11-2010-1118025.phplink

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ressource
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg