Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 09:56

 


mercredi 01 décembre 2010 Ouest France

Faiblesse de la ressource et contamination par une algue toxique. La campagne de la coquille est annulée cette année.

Pas de plan drague cet hiver dans la baie. Ainsi en ont décidé Ifremer, les Affaires maritimes et le comité local des pêches, réunis samedi pour tirer le bilan de la prospection réalisée par le Zoé-Jules de Frédéric Louédec les 13 et 14 octobre.

Premier enseignement, la contamination par une algue toxique, pseudo-nitzschia, rend les coquilles inconsommables. « Cette contamination touche tout le littoral sud, depuis les Charentes jusqu'à la pointe Bretagne, explique Marc Bigot, secrétaire du comité local des pêches. Elle a connu une pointe au printemps, puis un nouveau pic en automne. »


Consommation interdite


Depuis octobre, le préfet a interdit la pêche, la vente et la consommation de coquille. Seule la noix pourrait être vendue et consommée, mais cela rend la pêche peu rentable. La côte de la Manche et la rade de Brest sont épargnées par cette toxine.

 

Second argument en faveur du repos biologique d'un an, la faiblesse des quantités pêchées. « Pour cette prospection, le Zoé-Jules a utilisé une drague normale, avec des anneaux de 90 mm et une drague avec des anneaux plus petits, de 50 mm. Cela permet à Ifremer de mesurer la population par classe d'âge. Les résultats n'ont pas été bons, même chez les petites. »


25 bateaux côtiers


Une explication est avancée par le comité local : « En 2008, l'ouverture de campagne a été retardée à février, puis la pêche a recommencé en décembre. Deux classes d'âge ont été pêchées la même année, ce qui explique peut-être la baisse de la ressource. » Si la baisse se confirme dans les années à venir, un réensemencement de la baie pourrait être envisagé. L'écloserie du Tinduff, à Plougastel, fournit les juvéniles. « Mais cela demande une organisation, un suivi des zones pêchées par Ifremer, et cela a un coût. »


C'est la première fois qu'une campagne de coquille est totalement annulée. Mauvaise nouvelle pour les 25 bateaux, des petites unités côtières, qui pratiquent ce métier au moyen de deux dragues en fer. La moitié de ces bateaux sont concarnois. Le quota habituel est de 130 à 140 tonnes par hiver, environ 250 kg par jour et par bateau.

La pêche dure trois heures le matin et se pratique dans la baie, ce qui est peu coûteux en gasoil pour les bateaux. On trouve la coquille dans le secteur de l'Île aux Moutons, dans la vasière au milieu de la baie, au nord de Penfret, dans le secteur des Soldats, de Trévignon et de l'Île verte et du côté de Basse-Jaune à l'est des Glénan.

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ressource
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg