Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 09:09

*

Une embellie pour l'emploi ? Peut-être, mais sans aucune garantie pour les salariés
*

L'annonce de la commande d'un super paquebot de 361 mètres de long aux chantiers STX de Saint-Nazaire (ex-Chantiers de l'Atlantique) est incontestablement une bonne nouvelle pour les 2 000 salariés de l'entreprise et pour les quelque 2 000 travailleurs des entreprises sous-traitantes. Actuellement, les salariés de STX qui travaillent en production sont en chômage technique, et jusqu'à une date indéterminée pour certains d'entre eux. Du coup, la crainte que le chantier ferme totalement était bien réelle.


Cette nouvelle a été sans doute encore meilleure pour les actionnaires de STX.

 

STX est une entreprise coréenne, qui a racheté en 2007 les chantiers à Aker Yards, une entreprise norvégienne. L'État français n'est présent dans le capital que pour environ 30 %, présence qui a sans doute facilité la signature de ce marché. Mais sans que l'on puisse en savoir plus du fait de ce fameux secret des affaires, qui permet toutes les combines !


Tout cela devrait inciter les politiciens de droite et de gauche à modérer leur enthousiasme à saluer la victoire de « notre » pays et de « notre » industrie.

 

D'autant que la partie n'est pas définitivement gagnée puisque la Finlande demande une enquête sur les conditions de réalisation de ce marché. Pourquoi la Finlande ? Parce que, dans ce pays, il existe un chantier de construction navale capable de construire un navire de cette dimension et de cette capacité. Un chantier qui appartient -- coïncidence ? -- à l'empire STX, implanté dans plus d'une dizaine de pays.

 

Quoi qu'il arrive, ce sera donc STX le gagnant.


Si l'emploi est sauvé pour quelque temps à STX-Saint-Nazaire et si cette commande aboutit à un répit limité sur le marché du travail régional, on n'en sait guère plus, ni sur les délais de la remise en route de l'activité du chantier, ni sur les conditions imposées aux salariés, qu'ils soient STX ou des entreprises sous-traitantes, car cette commande est incapable à elle seule de résoudre les problèmes de chômage que connaissent les salariés.


Et surtout elle ne modifie pas la situation générale.

 

Il ne suffit ni d'une hirondelle ni d'un paquebot géant pour qu'elle change. Cette situation ne dépend pas de telle ou telle opportunité créée par des négociateurs commerciaux habiles, facilitée par l'intervention de l'État.


Le monde du travail doit imposer des garanties qui ne soient pas liées à de tels aléas.

 

Des garanties sur les emplois, donc sur les salaires, en exigeant l'interdiction des licenciements, la répartition du travail entre tous et, pour éviter les entourloupes des actionnaires, en imposant le contrôle sur les opérations des patrons.

*

Jean-Pierre Vial

*

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2318&id=22

Partager cet article

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ports - docks - réparation navale
commenter cet article

commentaires

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg