Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 09:21

Arctique, cimetière atomique

Au fond de l'Arctique, des épaves coulées ou abandonnées par la marine russe menacent aujourd'hui de libérer de fortes doses de radioactivité. Pourtant, l'omerta est de mise.


Des milliers de caissons métalliques, dix-neuf navires chargés de déchets radioactifs, quatorze réacteurs, et, surtout, trois sous-marins nucléaires... : tous reposent au fond de l’océan Arctique – première zone de pêche au cabillaud du globe. Les parties métalliques rouillent, l’eau salée ronge le béton et des particules radioactives s’échappent des épaves. Pourtant, l’omerta est de mise. Pour avoir dénoncé l’état déplorable de la flotte russe et le risque d’accident nucléaire, un ingénieur et inspecteur de sous-marins a été emprisonné ; un autre militaire n’accepte de témoigner qu’anonymement.

 

Un rapport remis en 2011 au Kremlin par le ministère russe de l’Environnement appelait à couler des sarcophages de béton autour de deux des trois sous-marins d’ici 2014 au plus tard – mais la recommandation est restée à ce jour lettre morte. 

 

http://www.arte.tv/guide/fr/048863-000/arctique-cimetiere-atomique

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans nucléaire
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 12:26

 

m51.jpg

*

Sécurité samedi 20 avril 2013

Deux demi-sphères blanches, qui ressemblent fort à des radars de poursuite de tir, sont installées depuis le début du mois au pied du sémaphore de Penmarc’h. Le même matériel qui, en juillet 2010, avait précédé le tir d’un missile stratégique de type M51 à bord du sous-marin Le Terrible au large de Penmarc’h.


Week-end ou jour férié


Le tir de ce missile mer-sol balistique intercontinental, de 8 000 km de portée, n’avait échappé à personne. Vendredi, l’Amiral Jean-Pierre Labonne, préfet maritime, a annoncé à la commission langoustines du Comité départemental des pêches au Guilvinec que le tir était prévu pour le début du mois de mai.

 

La date exacte ainsi que le périmètre de sécurité maritime de six milles autour du point de tir seront communiqués aux navigateurs par Avurnav (avis d’urgence aux navigateurs). On sait juste que ce tir sera effectué un week-end ou un jour férié, où les pêcheurs ne sont pas en mer. En revanche, les pêcheurs ont dû renoncer à une demi-journée de travail pour permettre la bonne tenue de la répétition générale qui précédera le tir.

*

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Tir-de-missile-strategique-debut-mai-au-large-de-Penmarc-h_40818-2185569_actu.Htm

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans royale (de tous les pays)
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 12:22

1357538026-S8a.jpg

Poser la question, c'est y répondre : non, bien sûr, ce silo n'est pas sûr, il est même excessivement dangereux.

 

Mais l'affaire ne s'arrête pas à cette simple réponse, loin de là. D'abord, notons que ce silo contient "518 tonnes de déchets, principalement composés de magnésium, de graphite, d'aluminium et d'uranium", entreposés entre 1973 et 1981, et que "Certains de ces déchets sont pyrophoriques, c'est-à-dire qu'ils ont la propriété de s'enflammer spontanément à température ambiante au contact de l'oxygène". Bigre !

Suite à un incendie, le silo a été noyé en 1981 et, depuis, rien n'a bougé. La « sûreté » de ce machin, véritable bombe à retardement, tient à une simple « peau » en acier. Depuis 33 ans ! Or, subitement, l'Autorité de sûreté (ASN) - qui connaissait parfaitement cette affaire – semble découvrir la précarité de cette situation... et la gravité d'un accident possible, voire probable.

Le site Areva de La Hague est donc mis en demeure de faire quelque chose... ce qui lui a déjà été demandé par l'ASN en 2010, vainement. Pour mémoire, le précédent chef de l'ASN, l' « admirable Lacoste », était prétendument intransigeant avec les exploitants, légende colportée par les médias mais contestée vivement par l'Observatoire du nucléaire (cf http://bit.ly/TcrXje ). D'ailleurs, il nous étonnerait que le vénérable retraité se repose près de La Hague...


Article de Sciences et Avenir : http://bit.ly/122qSRh  
Article de Actu-environnement :
http://bit.ly/16YclY2
 

Source: Observatoire du nucléaire

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans nucléaire
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 12:19

 Des fûts de déchets nucléaires intacts sous la mer près de La Hague ! (Odn) dans Ecologie & climat a-271x300

 

Restons à La Hague, ou du moins tout près, sous la mer. On sait que des centaines de milliers de fûts de déchets radioactifs ont été jetés au fond des océans pendant des décennies par les principaux pays nucléarisés. Les criminels coupables de ces agissements, et leurs successeurs, ont prétendu que ces fûts avaient été éventrés par l’érosion et qu’on ne pouvait donc plus rien y faire.


Mais voilà, la chaîne de télévision publique allemande SWR vient d’envoyer un sous-marin de poche filmer près des côtes françaises et a montré… des fûts en parfait état de conservation. Il est donc probable que ce soit le cas de milliers d’autres… et il donc est légitime de demander à leurs propriétaires de venir les chercher !

 

On imagine la panique du lobby nucléaire qui n’a jamais eu l’intention d’assumer ses crimes. Attendons la diffusion du reportage, le 23 avril sur Arte. Et remercions les médias allemands de faire ce travail, les médias français étaient probablement occupés ailleurs…

 

Article de Gen4 : http://bit.ly/178Jmiw
Enquête du Spiegel (Allemagne) :
http://bit.ly/Zlus4N
Reportage de Arte le 23 avril :
http://bit.ly/YpHvlx
Rappel Sciences et Vie janvier 1992 :
http://bit.ly/c0SQXW 


Source: Observatoire du nucléaire

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans nucléaire
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 10:51

*

Environnement lundi 15 avril 2013
*

Les glaces de l’Antarctique fondent dix fois plus vite qu’il y a 600 ans pendant l’été, la perte de banquise ayant été la plus rapide au cours des 50 dernières années, révèle une étude internationale à laquelle ont participé des laboratoires de Grenoble et Montpellier.

 

*

Les chercheurs ont foré à 364 mètres de profondeur sur l’île de James Ross, dans le nord de la calotte antarctique, afin de mesurer les températures il y a plusieurs centaines d’années. Les couches successives dans les échantillons carottés révèlent le mouvement de fonte et de regel des glaces.

*

La fonte s’intensifie


« Nous avons établi que les conditions les plus froides sur la péninsule antarctique et la plus petite quantité de glace fondue ont prévalu il y a 600 ans », a expliqué Nerilie Abram, de la British Antarctic Survey de Cambridge (Grande-Bretagne).


« À cette époque, les températures se situaient autour de 1,6 °C au-dessous des températures enregistrées à la fin du XXe siècle et la quantité de neige tombée chaque année ayant fondu puis regelé était de 0,5 %. Aujourd’hui, la quantité de neige tombée fondant chaque année est dix fois plus importante », selon elle. Les températures ont régulièrement augmenté depuis des centaines d’années mais la fonte ne s’est intensifiée que vers la moitié du XXe siècle, affirme cette étude parue dans la revue Nature Geoscience.


Deux laboratoires français


Cela signifie que le réchauffement dans l’Antarctique a atteint un tel niveau que même de légères augmentations de température peuvent causer une forte accélération de la fonte. Jack Triest, du Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement du CNRS de Grenoble (sud-est de la France) et Françoise Vimeux, de l’Institut de Recherche pour le Développement, Laboratoire HydroSciences Montpellier et Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environment de Gif-sur-Yvette (région parisienne) ont participé à cette étude.

*

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Antarctique.-La-fonte-des-glaces-dix-fois-plus-importante-que-prevu_55257-2183633_actu.Htm

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans réchauffement climatique
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 10:49

maree.jpg

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans humour
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 12:29

2008_scoubidou_dsc05760-5effa.jpg

*

11 avril 2013 - 

*

Des maires de communes littorales sont inquiets des conséquences que pourrait avoir une récolte trop importante de l'algue hyperboréa, au moyen du peigne tracté, méthode expérimentale depuis... 15 ans,  au coeur du Parc naturel marin d'Iroise.

*

Dans un courrier en date du 8 février, Raymond Mellaza, maire de Lanildut, et Didier Le Gac, maire de Lampaul-Plouarzel, ont interpellé Pierre Maille, président du parc marin d'Iroise, sur la question de la récolte de l'algue hyperboréa. « Maires de communes littorales dont les développements respectifs ont toujours été étroitement liés à l'exploitation de la ressource maritime, quelle que soit sa forme: poissons, crustacés, goémons, sable, etc. ,  nous souhaitons aujourd'hui attirer votre attention sur les conséquences prévisibles d'une récolte trop importante de l'algue "laminaria hyperborea" », disent les deux élus.


Expérimentée depuis 15 ans

« Nous craignons, en effet, que cette pêche ne vienne mettre à mal l'équilibre déjà fragile des différents usages de la mer d'Iroise. Ainsi, contactés récemment par les agents du parc marin, dans le cadre d'une démarche de concertation que nous saluons par ailleurs, nous avons appris que la récolte allait considérablement augmenter dans les mois à venir (elle devrait passer de 10.000 à 30.000 tonnes, NDLR).

 

« La récolte, qui se fait à l'aide d'un peigne tracté sur le fond, est toujours autorisée, à ce jour, à un seul stade expérimental, et normalement soumise à dérogation.

 

Tant que l'impact de cette expérimentation n'aura pas été évalué, nous nous étonnons que les tonnages annuels de cette récolte puissent être augmentés de la sorte. Nous craignons que cette méthode du peigne cause des dommages irréversibles. « Nous pensons que ce dossier doit être emblématique de la démarche de concertation qui anime votre conseil de gestion où tous les usagers de la mer d'Iroise sont représentés. Des propositions pourraient être formulées à l'attention des professionnels de cette pêche : respect des périodes de reproduction, identification des bateaux dans les zones, et secteurs autorisés, débarquement surveillé, sanctuarisation de plusieurs secteurs... ».

Inquiets pour l'emploi

La récolte de l'algue hyperboréa est, en effet, effectuée au coeur de l'aire marine protégée. « Nous ne sommes pas contre la récolte de cette algue, poursuit Jean-François Rocher, maire de Molène, car les goémoniers doivent travailler. Mais nous nous inquiétons : dans 20 ans, les pêcheurs vont nous dire qu'il n'y a plus rien à pêcher. Il ne faut pas concentrer la récolte de cette algue uniquement sur la côte nord. La méthode du peigne norvégien n'est pas adaptée à nos fonds marins.

 

Le croc retourne des blocs de plusieurs tonnes. Il n'y a plus d'habitat pour la faune. C'est une expérimentation qui dure, avec des engins plus gros qu'initialement.

 

Les goémoniers ont amélioré le matériel mais il faut une autre méthode de récolte ». Une vidéo réalisée par les responsables techniques du Parc naturel marin d'Iroise atteste des dégâts sur la faune et sur la flore. « Consulté, le responsable scientifique de la mission au parc marin d'Iroise n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

 

Il est prématuré d'en parler, a assuré Philippe Le Mihillot. Une réunion, avec tous les acteurs du secteur, est en effet programmée le 15 mai ». Les pêcheurs plaisanciers et les pêcheurs professionnels côtiers du secteur des Abers, inquiets, veulent être consultés. « Nous n'avons aucune velléité contre les goémoniers mais nous voulons être conviés à cette consultation.

 

Nous n'étions pas au courant de cette augmentation conséquente de la récolte, indique François Le Berre, président de l'association Pêche promenade, de Porscave, à Lampaul-Plouarzel. Nous savons que des secteurs de pêche vont être ouverts et que d'autres zones seront fermées pour cinq ans. La faune reviendra-t-elle ? La flore repoussera-t-elle ? La ressource pourrait disparaître. Les pêcheurs n'auront plus de travail ». Par courrier en date du 11 mars, Pierre Maille a confirmé que le conseil de gestion du Parc naturel marin d'Iroise était pleinement engagé pour répondre aux interrogations soulevées.

  • Karine Joncqueur

http://brest.letelegramme.fr/local/finistere-nord/brest/ville/parc-marin-la-recolte-d-algues-inquiete-11-04-2013-2066362.php

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans littoral parcs îles
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 09:25

*

9 avril 2013 à 16h15 

*

 

Agents des Affaires maritimes et gendarmes ont contrôlé 408 pêcheurs de loisir sur le littoral finistérien lors des grandes marées du 11 au 13 mars et du 27 au 30 mars.

*

Les contrôles ont porté sur le respect des tailles minimales de capture, quotas, engins et zones interdites à la pêche.


Selon la Délégation la mer et au littoral, "58 procès-verbaux ont été dressés, majoritairement pour des infractions portant sur le non-respect des tailles minimales de capture et des quantités autorisées, en particulier pour l’ormeau (taille minimale de 9 cm, 20 pièces au maximum par personne et par jour)". Soit une infraction pour sept contrôles (quand même !). 

*

Le non-respect des règles est puni d’amendes variant d’une centaine à quelques milliers d’euros selon les infractions.

*

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/finistere-peche-a-pied-une-infraction-pour-sept-controles-09-04-2013-2064472.php

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ressource
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 13:49

dococppy-7a017.jpg

 

Tomi Mori

 

La grève des dockers de Hong Kong se prolonge depuis plus d’une semaine et promet de durer. Les travailleurs s’affrontent à Li Ka-shing, qui est considéré comme l’homme le plus riche d’Asie et propriétaire de l’entreprise qui administre le port de Hong Kong.


Depuis le 28 mars, plusieurs centaines de travailleurs ont commencé à camper sur les docks de Hong Kong pour exiger une augmentation de 100 HKD (plus ou moins 13 dollars nord-américains) par tour de 8 heures, ce qui représente 20% d’augmentation. Ils dénoncent le fait que depuis 2003 les salaires n’ont pas été augmentés et qu’ils sont aujourd’hui inférieur à ceux de 1997.

 

Les conditions de travail sont pénibles et certains sont obligés de travailler 24 heures d’affilée. Le coût de la vie à Hong Kong est élevé et l’inflation affecte le pouvoir d’achat des salariés.

 

Le patronat, les entreprises Wing Fung Forwarders et la Containers Service Limited, qui opèrent pour le compte de la Hutchison International Terminals, qui administre les docks, refuse de céder et n’offre qu’une misérable augmentation de 5%.

 

Les travailleurs sont désormais empêchés, par sentence judiciaire, d’entrer dans les terminaux de débarquement et se concentrent dans la rue, à proximité de l’entrée. Les combatifs dockers agitent leurs banderoles et scandent leur cri de guerre : « Nous allons lutter jusqu’à la fin ».


Cette lutte vise directement Li Ka-shing, considéré comme l’homme le plus riche d’Asie et le propriétaire de l’entreprise qui administre le port. Le port de Hong Kong est l’un des importants au monde et Li Ka-shing contrôle 70% du trafic de chargement de la ville. Le port de Hong Kong est l’un des principaux points d’entrée et de sortie des produits avec la Chine. La grève, qui n’affecte pas toutes les entreprises sous-traitantes du port, provoque d’importants retards dans les chargements.

 

La grève bénéficie du soutien de la population et des activistes socialistes et révolutionnaires qui se mobilisent pour contribuer à faire plier l’un des hommes les plus puissants d’Asie. Des étudiants et des activistes récoltent des vêtements, des sacs de couchage et de l’eau pour les grévistes. La Confédération des syndicats de Hong Kong a lancé un fonds de grève pour soutenir la lutte des dockers.

 

D’après un article de Tomi Mori publié dans « Esquerda.net ». Traduction pour Avanti4.be.
http://www.esquerda.net/artigo/hong-kong-uma-semana-de-greve-nas-docas/27372

Signez la pétition de soutien aux dockers !

http://www.avanti4.be/actualite/article/hong-kong

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans ports - docks - réparation navale
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 14:07
expe_humaine_nevada1.jpg

*

Brest, le  3 avril 2013 Communiqué de presse

*

L’Association Henri Pézerat a tenu, à Brest, le 2 avril, une assemblée constitutive de: « l’Antenne Association Henri Pézerat des irradiés des armes nucléaires et leurs familles ».

*

Pourquoi Brest ? A l’Ile Longue, base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) , des dizaines de travailleurs de l’Arsenal – mécaniciens, pyrotechniciens, électriciens – sont atteints de maladies graves, parmi lesquelles des leucémies et des cancers. Plusieurs sont morts, qui avaient entre 45 et 60 ans. Ces ouvriers ont travaillé pendant des décennies – au moins de 1972 à 1996 – au montage de têtes nucléaires, sans aucune protection.

*

Aujourd’hui, les maladies se multiplient, c’est l’heure des premiers comptes.

*

Nous accusons l’armée française d’avoir exposé les travailleurs de l’Ile Longue, en connaissance de cause, à de graves dangers. La faute inexcusable de l’employeur  a été reconnue par le ministère de la Défense lui-même, pour trois travailleurs malades reconnus victimes de maladie professionnelle radio-induite.

 

La création d’une antenne de notre association à Brest n’est qu’un premier pas. Nous réclamons l’ouverture d’une enquête indépendante sur les conditions de travail et d’exposition – passées et actuelles -  à la  radioactivité (et autres agents toxiques) et la levée du secret défense sur tous les aspects, notamment médicaux, de cette terrible affaire des irradiés de Brest. Qui est responsable ? qui est coupable ?

*

Contacts :

*

francis.talec@orange.fr

annie.thebaud-mony@wanadoo.fr  (06 76 41 83 46)

fabrice.nicolino@wanadoo.fr (01 48 51 06 82)

  *

 

http://www.stop-nucleaire56.org/2013/04/les-irradies-de-brest-prennent-la-parole/

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans royale (de tous les pays)
commenter cet article

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg