Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 08:46

bigoud-1.jpg

*

Faits de société jeudi 06 décembre 2012
*

Déployées en force pour la venue du ministre de la mer Frédéric Cuvillier, les forces de l’ordre n’ont eu aucun mal à tenir les 70 manifestants en dehors du circuit du ministre, ce jeudi vers 13 h 30.

*

Les manifestants, qui ont respecté les consignes de non-violence et de courtoisie édictées par le Comité bigouden de lutte contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, sont restés une demi-heure face aux CRS au rond-point d’entrée du port, puis se sont dispersés en ville.

 

Deux d’entre eux ont sauté symboliquement dans le port et ont été récupérés immédiatement par la brigade maritime. Le cortège des voitures officielles lui, a pris soin de faire de grands détours entre le lycée maritime et la criée pour éviter les manifestants.

*

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Le-Guilvinec.-70-manifestants-contre-Notre-Dame-Des-Landes_40818-2141178_actu.Htm

 

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans brest - finistère
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 10:28

 

  h-20-1194673-1211099987.jpg

Ce qui arrangerait bien les autorités (pas trop prêt des côtes SVP)

 

Marine lundi 20 août 2012

Après plus d’un mois d’errance suite à un incendie, le porte-conteneurs MSC Flaminia trouverait finalement refuge au port de Bremerhaven en Allemagne, où une conférence de presse sera organisée demain.


Selon Robin des Bois, l’association de protection de l’homme et de l’environnement, le ministre allemand des transports aurait donné son feu vert.

 

Les atouts de Bremerhaven ? Disposer de quais libres pour le déchargement du MSC Flaminia et de cale sèche pour effectuer les réparations d’urgence. Mais cette destination lointaine obligera le convoi à franchir le détroit du Pas-de-Calais et la Mer du Nord.

 

« L’Allemagne prend ses responsabilités en tant que pays de pavillon du MSC Flaminia, remarque l’association Robin des Bois. Il est regrettable que la France, le Royaume-Uni, ou d’autres pays plus proches de la position actuelle du MSC Flaminia, n’aient pas pu ou voulu l’accueillir. »


Le retour dans un port refuge du MSC Flaminia est urgent à l’approche des grandes marées et des dépressions d’automne. Son naufrage disperserait dans l’Océan Atlantique des centaines de conteneurs qui au gré des courants et des dérives seraient autant de risques pour la sécurité maritime et pour l’environnement.

 

Quant à l’inventaire précis des matières embarquées, il n’est toujours pas connu. MSC transporte occasionnellement des matières radioactives à usage industriel ou médical.

 

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Le-MSC-Flaminia-serait-en-route-vers-l-Allemagne_40779-2105708_actu.Htm

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans brest - finistère
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 09:53

Clemenceau

Ya pas que du positif, y a aussi l'abscence d'industrie de déconstruction!

mardi 06 décembre 2011

Première en Europe en nombre de chercheurs. Première mondiale pour les équipements. Sixième pour les publications.

650 chercheurs planchent sur la mer à Brest. Ce qui en fait le premier centre européen et le quatrième au monde derrière Qingdao, Shanghaï (Chine) et Hobart (Australie). Brest est première ex-aequo avec Tokyo pour les équipements scientifiques océanographiques (navires, supercalculateurs, bassins d'essais...). En nombre de publications scientifiques sur la mer, c'est la sixième ville mondiale.

On connaissait le « Classement de Shanghaï » pour les meilleures universités du monde. Voici le Classement de Brest, dévoilé lundi au salon nautique de Paris. Et inventé par... Brest même !

 

Capter les aides de l'État


Évidemment cela laisse un doute quant à l'objectivité de l'étude. Mais il fallait bien que quelqu'un commence. Brest s'affirmait depuis longtemps capitale des sciences de la mer. Il lui manquait les preuves. « D'autres villes peuvent contester l'étude » a dit Michel Morvan, directeur général adjoint de Brest métropole océane (BMO).

 

Une trentaine de villes ont été passées au peigne fin dans le monde. Soit un an de travail confié à l'Adeupa, l'agence de développement économique et d'urbanisme de BMO. « Un travail de Bénédictin » selon Michel Morvan. La première complexité étant de rassembler les données concernant la mer (biologie, chimie, physique, économie, droit...), qui n'existe pas comme entité, ne serait-ce qu'au niveau du ministère de la Recherche français.

 

À part flatter l'ego, à quoi peut servir d'être dans le top mondial ? D'abord à convaincre l'État. En 2011, université, grandes écoles, instituts, entreprises ont collecté environ 60 millions d'euros d'Investissements d'avenir (Grand emprunt). Une prouesse dans un Grand Ouest plutôt défavorisé de ce côté-là.

 

On peut citer le Labex Mer (grands programmes de recherches entre plusieurs laboratoires) ou encore le projet Naos, qui permettra à la France de renforcer sa participation à l'équipement mondial des océans de 3 000 flotteurs dérivants. Équipés de capteurs ils analysent à longueur d'année température et salinité jusqu'à 3 000 mètres de fond. Le centre européen d'analyse des données est basé à Brest.

 

Trop d'organismes ?


Des fonds profitent à des prototypes d'éolienne flottante et d'hydrolienne, alors que Brest mise sur les énergies marines. Elle vient de décrocher la promesse de création d'un Institut d'excellence en énergies décarbonées (IEED). France énergies marines regroupera ainsi les recherches, les connaissances et coordonnera les différents sites d'essais (Bréhat, île de Groix, Fos-sur-Mer, Croisic...). L'État est sollicité à hauteur de 42 millions d'euros.

 

En vingt ans, les Brestois ont su s'allier avec des laboratoires de Roscoff, Lorient, Vannes, Nantes. Les acteurs (Ifremer, universités, IRD, Station biologique, Insu, pôle de compétitivité mer, institut polaire Ipev...) coopèrent. Mais, pour conclure de grandes alliances européennes, leur nombre, leur éclatement les rend encore peu lisibles. Moins en tout cas que dans le domaine spatial. « Nous appelons à la simplification du paysage », a avancé Paul Tréguer, président d'Europôle Mer.

 

 

Sébastien PANOU

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Brest-dans-le-top-mondial-des-sciences-marines-_40734-2018833------29232-aud_actu.Htm

Repost 0
Published by lautregrenelledelamer.over-blog.com - dans brest - finistère
commenter cet article

 

 

Blog

du NPA 29

Lien

consacré

aux questions maritimes

et sur Facebook

 

 

Brest

02 98 49 27 76

 

  Quimper

06 59 71 42 21


Retour page
poisson_crise.JPG

d'accueil

*

  douarn-copie-1.jpg

 

Lien

 

 

 

AntiK212 la Une.preview

 

 

941226_532359860143182_121203937_n.jpg

affiche_cochonne-w.jpg

*

 

mer-copie-1.jpg

 

Prestige: crime impuni

Recherche

3303355033293chxsoutien02c138a.jpg

 

ports.jpg

crozon_02-53c59-99adf.jpg 

 

u3359340149922

426585830_ML.jpg

 

breve-generale-copie-1.jpg

 

 

AL-FARABI-INDEX-copie-1.jpg

 

arton3820.jpg